SUIVEZ-NOUS

Rachid Kahlaoui : « On a des qualités, il faudra les montrer » 

Rachid Kahlaoui : « On a des qualités, il faudra les montrer » 

Rachid Kahlaoui : « On a des qualités, il faudra les montrer » 

Quelques semaines après leur superbe montée au niveau national, les U19 ont repris le chemin de l’entraînement il y a quelques jours. Rachid Kahlaoui, le coach de la jeune équipe biterroise, s’est confié sur le passionnant challenge qui attend son équipe…

Rachid, quand avez-vous attaqué cette phase de préparation ?

On a repris le 20 juillet. Comme toute préparation, on ne brûle pas les étapes, on travaille en ce moment le foncier. On attaque doucement, toujours en mettant beaucoup de jeux avec ballon. C’est important pour toujours intéresser les jeunes, il faut que ce soit ludique. Le football reste un jeu, il ne faut pas l’oublier. Donc quand on peut travailler tout en jouant, c’est forcément très intéressant.

Avec du recul, quel bilan tirez-vous de cette incroyable saison dernière ?

J’ai eu la chance d’avoir un groupe très réceptif. J’ai eu mes diplômes de préparateur mental à Clairefontaine, on a beaucoup travaillé dans ce domaine. Je pense vraiment que ça a été bénéfique, en plus d’avoir un groupe de qualité. On a fait du très bon boulot, on s’est régalé pendant toute la saison.

Avec en point d’orgue ce match de barrage remporté face à Castanet…

C’est toujours quitte ou double quand on arrive dans ce genre de confrontations. J’avais bien observé notre adversaire, qui était une équipe très défensive. Heureusement, on a réussi à marquer ce but à l’aller qui était très important. Je me souviens que juste avant le match retour, on a joué tous ensemble à « un, deux, trois, soleil » ! Ça peut paraitre amusant mais on a énormément rigolé pendant ce moment. Je pense que ça a détendu les gars, ils sont arrivés sereins et détendus malgré l’enjeu. Ce sont des moments que l’on n’oubliera pas.

Des adversaires prestigieux comme l’Olympique de Marseille, le MHSC ou encore l’ASSE composeront votre nouvelle poule. Comment voyez-vous la saison prochaine ?

On va mettre beaucoup de rigueur. Je suis très exigeant, les gars le savent. Je veux qu’ils aient la même exigence, tout en conservant évidemment cette cohésion qui est très importante. C’est d’ailleurs pour cela que l’on fait des petits jeux dans cette préparation, l’esprit d’équipe sera capital cette saison. Après, comme j’ai déjà dit aux joueurs, je ne veux pas que l’on attaque ce championnat dans une position de victime. Sans prétention, on a des qualités et il faudra les montrer sur le terrain. Nous devrons être sûrs de nos forces et prendre un maximum de confiance. Cette année, on va pouvoir batailler avec cinq équipes, ce qui est rare dans ce championnat. Ce sera jouable, il faudra tout donner et gagner les matchs décisifs. Le début de saison sera très important, c’est aussi pour cela que la préparation est capitale. D’autant que le groupe se connaît déjà bien, les gars ont construit une belle aventure ensemble. J’ai conservé près de 70% de l’effectif, c’était important de conserver cet esprit.

Avec la montée en Ligue 2 et les très bons résultats de la formation la saison dernière, la dynamique du club est excellente…

C’est vrai. J’attaque ma cinquième année à l’AS Béziers en tant qu’éducateur. J’ai vu les changements au fil des saisons. Petit à petit, et même si on est encore amateur, on se donne les moyens de grandir et de progresser. Mais on reste les pieds sur terre, on sait d’où l’on vient. Je suis un pur Biterrois, j’ai pleinement conscience du bonheur de voir une équipe en Ligue 2 et des catégories de jeunes au niveau national. Il faut continuer à travailler pour s’installer à ce niveau, c’est notre ambition. Et puis il ne faut pas oublier cette notion de plaisir. Mes joueurs sont encore en formation, c’est indispensable qu’ils soient heureux sur le terrain, ensemble.

A lire également

  • Ville de Béziers
  • Agglomération Béziers Méditerranée
  • La Région Occitanie
  • Hérault Département
  • Angelotti
  • 1001 Interimair
  • EGF Electricite