SUIVEZ-NOUS

Guillaume Bessamba : « L’état d’esprit, c’est la clé »

Il fait partie de ceux que l’on ne voit pas, ou si peu. Il est pourtant, comme de nombreuses personnes de l’ombre, indispensable à la réussite de l’AS Béziers. Entretien avec Guillaume Bessamba, coordinateur sportif du club biterrois…

Guillaume, on imagine que tu dois être très satisfait de cette première victoire à Nancy…
Oui, c’est une belle victoire, les joueurs ont été entreprenants et solidaires. Par rapport à l’état d’esprit, ils ont été très performants, ils ont vraiment eu envie de bosser les uns pour les autres. Mais il faut tout de suite se renconcentrer pour confirmer et enchaîner.

On parle souvent de l’état d’esprit biterrois. C’est quelque chose d’essentiel ?
Pour moi, c’est la clé parce que des joueurs qui ont envie de travailler ensemble peuvent aller très loin. Si on continue à avoir cet état d’esprit, on aura déjà fait une partie du chemin.

Parle nous de ce rôle de coordinateur sportif…
Je suis là pour veiller à ce qu’il y ait une bonne connexion entre toutes les composantes du club. Je suis le garant de la mesure, de l’équilibre. Dans un club, on a toujours besoin de cet équilibre. Il est essentiel pour continuer à avancer.

Mathieu dit régulièrement que tu règles 99,9% de problèmes ! C’est vrai ?
J’essaie surtout d’anticiper les choses pour qu’il n’y ait pas de problème. Dès qu’il y a un semblant de problème, on essaie de le prendre au bon moment. C’est une question de timing, car si on prend les choses à temps, on s’évite beaucoup de complications. L’objectif, c’est toujours de transformer le moindre petit souci en solution.

Avoir été joueur à l’AS Béziers, ça t’a aidé ?
D’avoir été joueur tout court, oui. Ça me permet de comprendre et d’analyser beaucoup de choses, et donc de les expliquer aux joueurs. J’essaie de faire en sorte que des mots qui ne leur sont pas forcément accessibles le deviennent.

Qu’est-ce que tu attends de l’équipe dans les prochaines semaines ?
Quand j’étais joueur, la seule chose que l’on ne pouvait jamais me reprocher, c’était l’envie. Tant qu’ils mettront cette envie de travailler et d’avancer ensemble, on pourra faire de belles choses. Il y a des jours où ils seront moins bons, c’est normal, mais ils doivent constamment garder cette envie de bien faire les choses. L’année dernière, même quand on était moins bien, on ne le sentait pas trop car les gars ont toujours gardé la même volonté, la même niaque.

C’est donc un Guillaume Bessamba heureux et satisfait que l’on retrouve aujourd’hui !
Heureux, je ne dirais pas cela car il me faut beaucoup de choses. Et puis le bonheur s’entretient ! Par contre, satisfait, oui. Mais encore une fois, c’est quelque chose qu’il faut entretenir pour que cela dure !

A lire également

  • Ville de Béziers
  • Agglomération Béziers Méditerranée
  • La Région Occitanie
  • Hérault Département
  • Angelotti
  • 1001 Interimair
  • EGF Electricite