SUIVEZ-NOUS

Joël Daugas : « Une saison de transition »

Pour leur premier match de la saison en Régional 1, les féminines de l’AS Béziers ont décroché un bon nul (1-1) face à l’Olympique d’Alès. L’occasion de faire le point sur cet exercice 2018-2019 avec l’entraîneur biterrois, Joël Daugas…

Joël, vous sortez d’un bon nul face à l’Olympique d’Alès pour votre premier match de la saison. Que retenez-vous de cette rencontre ?

Pour nous, c’est un résultat positif, face à une équipe qui nous était supérieure la saison dernière et qui a tout de même remporté la Coupe d’Occitanie (Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées réunis). C’était un bon match de reprise, d’autant que nous avons attaqué dix jours après l’OAC. On avait qu’une seule opposition amicale dans les jambes. Compte tenu de tous ces éléments, c’est très positif. Surtout que j’ai aligné trois joueuses de 18 ans et une de 17 ans. C’est important d’incorporer de la jeunesse, d’autant que les filles qui ont joué ont donné satisfaction.

On sait que cette poule de Régional 1 sera cette année encore très relevée. Qu’attendez-vous de cet exercice 2018-2019 ?

Ce sera une saison de transition pour nous, peu de joueuses ont déjà évolué à ce niveau. Faire des coups, ce sera bien entendu possible. Après, on sait également que l’on devra gagner en expérience et en maturité. Aujourd’hui, on arrive dans de la compétition qui nécessite une charge de travail plus importante. Tout cela, il va falloir l’assimiler et le digérer. Ce sera une année d’apprentissage, en espérant bien entendu que nous ayons de belles surprises. Dans l’état d’esprit, nous sommes bien pour le moment. Mais c’est dans la continuité qu’on en saura plus.

Vous vous déplacerez ce week-end à Montpellier pour y affronter les joueuses de l’ASPTT, sûrement les meilleures de la région ces dernières années. Comment voyez-vous cette rencontre ?

C’est une équipe qui a joué trois fois les barrages ces dernières années, mais qui a également perdu pas mal de joueuses cet été. Elle s’est inclinée lors du premier match, ce qui est assez surprenant. On se doute qu’elle aura vraiment envie de retrouver le succès face à nous. Quoi qu’il en soit, on sait que ce sera difficile, d’autant que l’on a perdu deux joueuses sur blessure. Ce sera un vrai test. Est-ce que nous allons rester solides ? Quelle sera notre capacité face à un tel adversaire ? Ce sont des questions intéressantes auxquelles nous aurons des réponses dès ce week-end et dans les prochaines semaines.

A lire également

  • Ville de Béziers
  • Agglomération Béziers Méditerranée
  • La Région Occitanie
  • Hérault Département
  • Angelotti
  • 1001 Interimair
  • EGF Electricite