SUIVEZ-NOUS

Malédiction !

Une première en 2019 qui laissera des regrets, et notamment celui d’avoir joué une très grande partie de la rencontre en infériorité numérique. Face à une équipe de l’AC Ajaccio en net regain de forme avant la trêve hivernale, en témoigne ses deux derniers succès sur les pelouses d’Orléans et Lens, l’ASB espérait se relancer après des dernières semaines difficiles. Dans un schéma inédit et avec la première titularisation du jeune Kévin Denkey, les Blaugranas vivaient un début de match cauchemardesque. Après cinq bonnes premières minutes, Marillat était exclu pour avoir touché le ballon hors de sa surface. Un deuxième coup dur après la blessure à l’échauffement d’Etou, remplacé dans le onze par Atassi. Le coup de grâce arrivait dans la foulée avec l’ouverture du score de Coutadeur d’un superbe coup franc des vingt mètres (1-0, 10ème). Sonnés et réduits à dix, les Biterrois couraient après le ballon mais étaient bien en place. Et à force d’y croire, l’ASB était récompensé peu avant la demi-heure de jeu avec le premier but sous ses nouvelles de couleurs de Denkey. Bien lancé en profondeur sur une superbe ouverture de Nouri, le jeune attaquant de 18 ans était plus vif que tout le monde et trompait Leroy (1-1, 29e). Et malgré deux belles situations pour l’ACA en tout début de deuxième période, c’est Rherras qui était proche de doubler la mise. Sur une belle phase de contre, le latéral héraultais voyait sa frappe contrée frôler les buts de Leroy. Mais comme cette soirée était décidément bien particulière pour l’ASB, sur le contre ajaccien, Tramoni offrait d’une superbe ouverture le ballon du doublé à Coutadeur (2-1, 56e). Un énième coup dur pour les hommes de Mathieu Chabert, pourtant bien en place et rarement mis en danger. En infériorité numérique depuis le début du match, Mostefa et ses coéquipiers lâchaient toutes leurs forces dans la bataille. Kanté pensait même avoir égalisé juste après l’heure de jeu, mais il était en position de hors jeu. Dans les tous derniers instants, Viot, qui avait remplacé Beusnard suite à l’expulsion de Marillat, s’offrait deux superbes parades pour sa première en Domino’s Ligue 2. À 10 contre 11 pendant plus de 85 minutes, l’ASB n’a pas démérité et n’est pas passé loin de ramener un nul qui aurait ressemblé à une victoire compte tenu du scénario. Vendredi prochain à la Méditerranée, pour la réception de l’ESTAC, les Blaugranas devront confirmer les progrès entrevus ce soir à Ajaccio. Et cette fois-ci, à onze sur le terrain !

Domino’s Ligue 2 (20ème journée)
Ajaccio, Stade François Coty
Arbitres : Olivier Thual assisté de Matthieu Lombard et Ludovic Zmyslony
AC Ajaccio – AS Béziers : 2-1
Buts : Coutadeur (10e, 56e) pour l’ACA ; Denkey (27e) pour l’ASB
Avertissements : Laci (39e), Avinel (53e), Lejeune (83e) à l’ACA
Expulsion : Marillat (7e) à l’ASB
AC Ajaccio : Leroy – Cabit, Avinel, Choplin, ¬Hergault – Coutadeur ©, Boé-Kane – Lejeune (Michelin, 85e), Laci (Sawai, 74e), Youssouf – Gimbert (Tramoni, 54e). Entraîneur : Olivier Pantaloni
AS Béziers : Marillat – Rherras (Savane, 81e), Sidibé, Mostefa ©, Atassi, Taillan (Rabillard, 62e) – Gbegnon, Nouri – Kanté, Beusnard (Viot, 8e), Denkey. Entraîneur : Mathieu Chabert

A lire également

  • Ville de Béziers
  • Agglomération Béziers Méditerranée
  • La Région Occitanie
  • Hérault Département
  • Angelotti
  • 1001 Interimair
  • EGF Electricite